top of page
anna1991anna-AvNo5s0EfW4-unsplash.jpg

Le coin des parents

  • Photo du rédacteurPole Parents Bébés Bambins

La dépression post-partum

QU’EST CE QUE C’EST ?

- Elle peut se manifester à tout moment pendant l’année suivant la naissance du bébé.

- Elle est plus grave que le baby blues(*) et nécessite des soins.

- Elle peut être légère et modérée, pour 15 à 20 % des jeunes mères, mais certaines présentent des symptômes plus importants.

- Le taux de dépression est plus élevé 3 mois après l’accouchement et diminue progressivement.

QUELS SONT LES SYMPTOMES ?


Les plus fréquents sont :

- profonde tristesse,

- pleurs fréquents,

- épuisement permanent,

- sentiment de dévalorisation ou culpabilité excessif,

- irritabilité,

- absence de plaisir à s’occuper de son enfant,

- anxiété importante, surtout au sujet du bien-être du bébé,

- tendance à s’isoler.

QUELLES SONT LES CAUSES ?

C’est souvent une combinaison de facteurs, dont des causes physiologiques ( changements hormonaux, manque de sommeil etc ), mais aussi par les énormes changements de vie provoqués par l’arrivée de bébé, par les contraintes qui peuvent être ressenties comme plus nombreuses que les moments agréables.


Parfois, surtout si c’est le premier bébé, devenir maman peut renvoyer à son enfance, et amener une réflexion sur ses relations avec sa propre mère et ceci peut entraîner de grands bouleversements intérieurs.


L’arrivée d’un enfant est porteuse de grands attentes, comme par exemple réunifier un couple, réparer l’estime de soi ou combler une carence affective. Une déception peut se manifester dans les toutes premières semaines et susciter des sentiments dépressifs.


Il y a des facteurs de risque :

- tempérament naturellement anxieux ou dépressif,

- avoir vécu récemment des évènements stressants (déménagement, soucis financiers, deuil…)

- démontrer une faible estime de soi et être peu soutenue socialement,

- éprouver des difficultés à allaiter,

- avoir un échange compliqué avec son conjoint sur ce sujet,


QUELLES SONT LES CONSEQUENCES POSSIBLES ?

La dépression post-partum perturbe l’interaction maman-bébé et doit être traitée pour aborder sereinement le développement du lien d’attachement qui fera que le bébé se sentira en sécurité et grandira harmonieusement.

Le développement cognitif, social et affectif de l’enfant peut être perturbé, ce qui pourra se manifester par des troubles du sommeil, des coliques ou des retards de développement, lorsque la dépression s’installe sans être soignée.

D’où l’importance d’obtenir l’aide dont le parent a besoin.

TRAITEMENTS :

Sans prise en charge, la dépression peut durer longtemps.

Plus la dépression post-partum est détectée tôt, plus le traitement sera efficace.

Donc, il faudra s’adresser dès les premiers ressentis (de la maman elle-même, du conjoint ou de l ‘entourage propre) à un professionnel (médecin,psychologue, puéricultrice etc), qui pourra diriger vers une psychothérapie douce, ou l’emploi d’antidépresseurs pour que la maman retrouve le plus vite possible son sourire et profiter des bons moments passés avec son bébé !

PREVENTION :

Parfois, les premiers symptômes apparaissent pendant la grossesse. Il est important alors d’en parler le plus tôt possible.

Il est important aussi de bien reconnaître les symptômes. Le conjoint ou l’entourage ont aussi leur rôle à jouer dans la détection de la dépression post-partum.


Le père et la dépression post-partum :

Parfois, les pères ressentent cette lassitude après l’arrivée d’un bébé. Les symptômes sont moins apparents, et peuvent davantage ressembler à de l’impatience, de l’irritation, de l’anxiété etc.

Les nouveaux papas peuvent aussi avoir besoin d’aide.


(*) LE BABY-BLUES

Le baby-blues apparaît dans les 1ers jours après l’accouchement.

Il s’agit d’une réaction transitoire due aux grands changements physiologiques (chute hormonale ), une augmentation du stress et un manque de sommeil. Il se manifeste par de l’irritabilité, de l’anxiété, de la vulnérabilité et des sautes d’humeur.

Il peut toucher 80 % des femmes, dure quelques heures à 15 jours, et s’estompe de lui même.

Pour l’atténuer, nous conseillons à la maman de prendre soin d’elle, de ne pas minimiser cette fatigue et de bien réaliser qu ‘elle est tout à fait normale, de faire des activités avec bébé, de se confier à son conjoint et ses proches.

EN CONCLUSION :

Tout faire pour pouvoir avoir une relation harmonieuse avec son bébé, pour lui et son bon développement, et pour vous, pour privilégier et vivre pleinement tous les bons moments à venir.

La dépression post-partum a des symptômes bien particuliers et peut durer. Il faut la détecter rapidement et la soigner .


NB : les parents adoptifs risquent aussi de faire une dépression « postadoption « , si l’impression que l’attachement à l’enfant ne se fait pas comme on l’imaginait et également avec tous les changements provoqués par la venue de l’enfant. Les symptômes de dépression sont alors à prendre en compte également.


La venue d’un bébé est un apprentissage !


Sources :

- Naître et Grandir

- Pexel





Posts récents

Voir tout

תגובות


bottom of page