top of page
anna1991anna-AvNo5s0EfW4-unsplash.jpg

Le coin des parents

  • Photo du rédacteurPole Parents Bébés Bambins

L'ESTIME DE SOI

Qu’est ce que c’est ?


  • L’estime de soi est, pour un enfant, lié à la conscience de sa valeur personnelle ; c’est savoir reconnaître ses forces et ses limites.

(pour nuancer : la confiance en soi, c’est croire en ses capacités de réussir.)

  • Quand l’enfant vit des réussites, reçoit des commentaires positifs, essaie de nouvelles choses, il fait grandir cette connaissance de lui. Il comprend qu’il a de la valeur, même si tout ce qu’il fait n’est pas parfait.

  • Un tout-petit qui a une bonne estime de soi peut :

- faire des choix,

- exprimer ses besoins, ses sentiments, ses idées, ses préférences,

- oser prendre des risques et se donner droit à l’erreur,

- se faire confiance et faire confiance aux autres.

  • A l’inverse, certains signes peuvent indiquer que votre enfant a une faible estime de soi.

Par exemple :

- pour attirer l’attention sur lui et se donner de l’importance, un enfant peut raconter des mensonges,

- il peut refuser de faire certaines activités par ex du vélo, avec des amis, parce qu’il a peur du regard des autres,

- il peut utiliser envers lui un vocabulaire dévalorisant, disant qu’il ne pourra pas, qu’il n’est pas bon, qu’il ne comprend pas .


  • Arrivé à l’âge de l’école, votre enfant va devoir s’organiser, devenir plus autonome.Il sera en contact avec d’autres enfants de son âge et viendra pour lui la notion de comparaison, sur son apparence ou sa façon d’être avec eux. Il est important, pour son bien-être qu’il ait déjà acquis à la maison cette estime de soi qui fera de lui un personnage à part entière et conscient de sa valeur personnelle.


Des outils existent.

Comment aider son enfant à avoir une bonne estime de soi ?


  • Une première évidence est de dire à votre enfant que vous l’aimez tel qu’il est !

  • Vous pouvez également, au quotidien :

- souligner ses nouvelles habilités par des commentaires positifs,

- l’aider à bien se connaître, en l’encourageant à faire, quand il en est capable (sans que cela vire au caprice ; il faut lui expliquer qu’ainsi il grandit et peut savoir ce qui est bon pour lui) ; des choix de vêtements, de jeux à faire etc,

- l’encourager à affronter des situations nouvelles et difficiles, tout en l’accompagnant et en sachant ne mettre la barre ni trop haut (pour le décourager) ou ni trop bas (il penserait qu’il n’est pas assez bon),

- lui donner des responsabilités ponctuelles à la maison (rangement du lave vaisselle avec vous) ou encourager son autonomie (lacer ses chaussures),

- lui accorder du temps quand vous pouvez, pour jouer avec lui par exemple,

- le féliciter pour ses efforts,

- lui apprendre que tout le monde peut se tromper et que c’est comme ça qu’on avance .


/!\ Attention à ne pas trop :


- le surprotéger, ce qui peut lui envoyer le message qu’il n’est pas assez bon pour faire les choses,

- le critiquer, surtout devant les autres ; il risquerait de se décourager,

- lui donner des étiquettes : par exemple, s’il tape son frère plutôt dire « ton geste n’est pas gentil » que « tu n’es pas gentil »,

- le comparer à d’autres ; comparez le à lui-même en soulignant ses progrès .

Les enfants sont tous différents, avec des tempéraments qui leur sont propres.


A nous, parents de discerner chez notre enfant sa nature, et d’utiliser les différents outils proposés à bon escient, pour ne pas tomber dans l’excès de trop d’estime de soi, car un tel enfant peut avoir des comportements qui s’apparentent à l’agressivité , au mépris ou à l’arrogance , mais aussi au manque d’indulgence envers les autres.


Sources : Naître et Grandir

Pexel

43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page