top of page
anna1991anna-AvNo5s0EfW4-unsplash.jpg

Le coin des parents

  • Photo du rédacteurPole Parents Bébés Bambins

LES EMOTIONS PRIMAIRES : LA PEUR


La peur est une émotion normale, qui survient devant un danger ou une menace, que le danger ou la menace soit réel ou imaginé.

Chez les tout-petits, c’est souvent l’inconnu qui fait peur, ou vivre des expériences nouvelles, entendre des bruits étranges. Par exemple, aller chez le dentiste la première fois, car il ne sait pas comment ça va se passer.

L’imagination des enfants peut aussi entraîner des peurs ; il est difficile, avant 5 ou 6 ans, pour un enfant de faire la différence entre son imaginaire et le monde réel.


Voici des peurs fréquentes selon l’âge des enfants :

  • 8 mois : angoisse de la séparation, c’est à dire peur des étrangers et d’être séparé de ses parents. Cette peur peut se prolonger jusqu’à 18 mois.

  • 1 an : peur des bruits surtout : aspirateur, tondeuse, mélangeur ….

  • 2 à 4 ans : peur des créatures imaginaires et du noir. A cet âge aussi apparaît la peur des orages, des insectes, des animaux.

  • à partir de 5 ans et jusqu’à l’adolescence, peurs associées à des situations particulières (médecins, accidents, la mort) ou des catastrophes naturelles (tremblement de terre, orages), des peurs sociales également (parler devant la classe , d’être rejeté par les autres...) .


QUELQUES CONSEILS


Les peurs enfantines sont passagères, car en grandissant, l’enfant apprend à distinguer ce qui est dangereux de ce qui ne l’est pas.

Certains enfants sont plus craintifs que d’autres, naturellement.

Voici quelques conseils pour accompagner et aider votre enfant à surmonter ses peurs.

  • prendre au sérieux la peur de votre enfant ; il l’exprime, car il la ressent ! Mais en même temps, ne pas le surprotéger, ce qui renforcerait sa peur.

  • réconfortez-le calmement, même s’il s’affole. Calmement, sinon vous lui donnez l’impression qu’il a raison d’avoir peur.

  • aidez-le à mettre des mots sur ses peurs, pour qu’il apprenne à les nommer, à en parler avec vous.

  • essayer de décoder ses signaux pour l’aider à parler (il se cache, il ferme les yeux…)

  • choisissez vos mots ; par ex plutôt « tu verras, les dentistes ont l’habitude des enfants » que « n’aie pas peur, ça ne fait pas mal » !

  • renforcez le courage de votre enfant, en lui rappelant ses petites victoires précédentes.

  • parlez-lui de vos propres peurs quand vous étiez enfant et de vos trucs pour les éloigner. Ainsi, il verra qu’il n’est pas le seul à avoir des peurs et qu’il y a plusieurs moyens de les surmonter.

  • attention vous même à vos réactions quand vous avez peur (araignée, sursaut au moment d’un bruit…) , ou bien alors dédramatisez, ensuite, en riant de l’effet de surprise que vous avez eu.

  • utilisez les jeux, les dessins, les histoires, pour aider l’enfant à apprivoiser ses peurs.

  • ne forcez-pas votre enfant à affronter ses craintes, autrement dit respectez son rythme ; et sentez quand le moment est venu de l’encourager en douceur à le mettre en contact avec ce qui l’angoisse.

  • soulignez ses réussites et expliquez lui comment il a réussi à grandir et à ne plus avoir peur , pour ainsi l’encourager à poursuivre.

* les contes avec des personnages imaginaires parfois terrifiants, mais qui se terminent bien et les histoires pour enfant mettant en scène des personnages imaginaires aident votre enfant à nommer ses émotions au moment de la lecture, et aussi à s’identifier aux héros qui triomphent des méchants.

Cela lui permet, avec votre aide, à dédramatiser ses craintes. S’il demande la même histoire chaque soir, c’est peut-être le signe qu’il est en train d’apprivoiser ses peurs.







Sources : - Naître et Grandir

- nounproject / pexel


35 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page